RECHERCHE

Du choix d'un leurre

La sélection d’un leurre fait couler beaucoup d’encre dans les magazines halieutiques et ce, depuis des dizaines d’années.

Nous avons aussi nos leurres favoris que nous continuons d’utiliser tant ils ont pris de poissons.

Nous sommes aussi pour beaucoup d’entre nous, réticents à acheter de nouveaux leurres car nous ne les connaissons pas.

Avec le choix extrêmement large de leurres proposés par Gigalures®, Gigalures® vous donne quelques conseils essentiellement tirés de l’observation au bord de l’eau.

Le volume d’un leurre :

Un carnassier sera particulièrement sensible au volume d’un leurre. Quitte à déclencher une attaque, autant le faire sur une proie qui apportera plus d’énergie que celle consommée par l’attaque.

N’hésitez donc pas à augmenter la taille de vos leurres. Les vibrations émises seront plus fortes et ressenties de plus loin. La zone de pêche que vous prospectez sera donc aussi plus importante.

Pour augmenter le volume d’une leurre, vous pouvez augmenter la taille du leurre souple mais vous pouvez aussi associer une jupe silicone avec un vers ou un trailer à double queue. Une écrevisse associée à une jupe silicone donne d’excellents résultats.

La couleur d’un leurre :

Plus la profondeur augmente et moins la lumière devient perceptible. Sauf à pêcher par 200 mètres de profondeur, nous ne sommes pas réellement exposé à ce principe physique.

Reste la vision des poissons. Essentiellement des niveaux de gris.

Alors quels coloris choisir ?

Cinq grands principes s’appliquent :
- Choisir un leurre dont la couleur est proche de celle du fond (marron, vert, watermelon,…),
- Prendre un leurre qui tranchera fortement avec la turbidité de l’eau (par eau foncée, prendre un leurre clair, et inversement),
- Sélectionner une couleur qui se rapproche de celle des poissons que vous observez en     bordure (par exemple du firetiger si vous observez des perchettes),
- Utiliser des coloris flashy (chartreuse, orange, rose,…) qui tranchent totalement avec l’environnement. Avons-nous des poissons rose dans nos cours d’eau. Non ! Et pourtant, ce coloris prend beaucoup de carnassiers. Pourquoi ? Essentiellement parce qu’il s’agit d’un coloris inhabituel sous l’eau et que cela aiguise autant la curiosité que l’agressivité des carnassiers.

Le cinquième et dernier grand principe : ne vous obstinez pas à pêche une journée entière avec le même leurre. changer en régulièrement pour identifier les leurres ur lesquels les poissons réagissent.

gigalures.com © tous droits réservés
powered by Solution ecommerce Solution ecommerce